Me soutenir

Flattr this

Mes applications

Mes applications sur le Google Play Store

Liens en bazar récents

    Archives mensuelles : août 2015

    Supprimer l’outil de télémétrie dans Windows 7/8.1

    Comme vous le savez certainement, l’outil de télémétrie de Windows 10 a été porté sur Windows 7 et 8.1 via le système de mise à jour (Windows Update).

    Par « outil de télémétrie », il faut comprendre « mouchard qui collecte des données à votre insu ». Les données collectées sont envoyées à Microsoft sans que l’on puisse réellement connaître l’étendue de la récolte ni de ce qu’ils en font ensuite. C’est problématique pour la vie privée, en plus d’être inutile pour l’utilisateur.

    Oui, mais quelles sont les mises à jour incriminées ? Les voici (je mettrai à jour la liste s’il en manque) :

    • KB3075249 : « Update that adds telemetry points to consent.exe in Windows 8.1 and Windows 7  » (lien) ;
    • KB3080149 : « Update for customer experience and diagnostic telemetry  » (lien) ;
    • KB3021917 : « Update to Windows 7 SP1 for performance improvements », le piège est dans la description : « This update performs diagnostics in Windows 7 Service Pack 1 (SP1) [...]. Telemetry is sent back to Microsoft for those computers that participate in the Windows Customer Experience Improvement Program (CEIP). [...] » (lien) ;
    • KB3022345 : « Update for customer experience and diagnostic telemetry » (lien) ;
    • KB3068708 : « Update for customer experience and diagnostic telemetry » (lien).

    Certaines de ces mises à jour sont déjà sorties il y a des mois de cela, vérifiez donc qu’elles ne sont pas présentes dans les « mises à jour installées » (vous pouvez utiliser la barre de recherche). Si c’est le cas, désinstallez-les !

    Pour les autres, elles ont été déployées il y a peu de temps sur Windows Update, surveillez donc ce qu’il vous propose et n’hésitez pas à les masquer le cas échéant :

    N'ayez pas peur, il est toujours possible de les rendre visibles à nouveau après coup.

    N’ayez pas peur, il est toujours possible de les rendre visibles à nouveau après coup.

    En espérant que Microsoft n’en ajoute pas d’autres par la suite…

    Hiberner ou hiverner ?

    J’inaugure cette nouvelle catégorie « Questions de langue » par la question suivante : quand doit-on employer le verbe hiberner ou hiverner ? Quelles différences existe-t-il entre les deux ?

    Illustratrion paysage hivernal

    Image par GollyGforce (sous licence CC BY).

    Tout d’abord, les deux viennent du latin hibernare (« passer l’hiver »), donc a priori, on pourrait penser qu’il s’agit de synonymes parfaitement interchangeables, mais, vous vous en doutez certainement, ce n’est pas le cas ; leur signification diffère malgré l’origine commune des deux verbes.

    Hiberner

    Ce verbe s’emploie en parlant de certains animaux qui passent l’hiver en hibernation, c’est-à-dire dans un état d’engourdissement ou de profonde léthargie : baisse de la température corporelle, ralentissement de la fréquence respiratoire et cardiaque et inactivité de la plupart des zones du cerveau. En bref, c’est un sommeil profond qui permet de passer l’hiver.

    Par exemple, les marmottes et les chauve-souris hibernent.

    Hiverner

    Au contraire, ce verbe désigne le fait de passer l’hiver à l’abri du froid, dans un lieu quelconque. Il peut s’employer pour parler de navires ou de troupes qui doivent passer l’hiver dans un lieu protégé ou d’animaux qui vont se réfugier dans un abri tempéré en attendant le retour du printemps. Cependant, bien que les animaux en hivernation se reposent et connaissent une période de vie au ralenti, ils restent toutefois actifs et doivent sortir pour s’alimenter ; l’hivernation est comparable à un état de somnolence.

    Par exemple, « les navires hivernent dans le port », « les oiseaux migrateurs hivernent dans les pays chauds » et « le blaireau hiverne durant la mauvaise saison ». Attention, contrairement à ce qu’on entend dire souvent, l’ours n’hiberne pas, il hiverne !

    On peut également utiliser ce verbe pour parler de plantes qu’on hiverne pour protéger du froid ou de troupeaux qui hivernent dans une étable.

    Si vous voulez en savoir plus (ou vérifier mes dires) :

    Quelques Alt codes utiles

    Cet article a pour but de vous présenter quelques Alt codes que je juge intéressants ou importants à connaître. Ce sont des combinaisons que je vous recommande de mémoriser ou de noter quelque part, car ils peuvent grandement servir au quotidien. Si vous voulez une liste plus complète, voyez plutôt ici.

    Illustration mur de touches

    Image par Hjl (licence BY-NC).

    Pour ceux qui ne connaissent pas, que sont les Alt codes ? Ce sont, sous Windows principalement, des combinaisons de touches qui permettent de saisir les caractères non disponibles au clavier (par ex. le symbole µ). Ces combinaisons utilisent la touche Alt et les numéros sur le pavé numérique (pour les claviers sans pavé numérique, comme sur les ordinateurs portables, il faut maintenir les touches Fn + Alt et entrer le numéro), de la façon suivante : maintenir enfoncer la touche Alt et entrer le numéro du caractère souhaité. Un gain de temps appréciable lorsqu’on est habitué ! Si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à lire l’article à ce sujet sur Wikipédia.

    Sans plus attendre, voici la liste (attention : si le numéro commence par zéro, il doit être absolument être entré, sinon ce ne sera pas la bonne page de code qui sera utilisée et le caractère sera tout autre) :

    • Alt+0160 : l’espace insécable ;
    • Alt+230 : la lettre grecque mu (µ) ;
    • Alt+0199 (ou Alt+128) : c cédille, majuscule (Ç) ;
    • Alt+0169 : le symbole de copyright (©) ;
    • Alt+0174 : le symbole registered (®) ;
    • Alt+0153 : le symbole trade-mark (™) ;
    • Alt+0171 (ou Alt+174) : le guillemet français double gauche («) ;
    • Alt+0187 (ou Alt+175) : le guillemet français double droite (») ;
    • Alt+0248 : o barré minuscule (ø) ;
    • Alt+0133 : points de suspension (…).

    Et vous, utilisez-vous les Alt codes ? Si c’est le cas, quels sont les Alt codes que vous utilisez le plus ? Pour ma part, ce sont : l’espace insécable, le c cédille majuscule (impossible à faire sur un clavier français suisse) et les guillemets français :)